FAQ

Qu'est-ce qu'un chiropracteur ?

Un chiropracteur est un spécialiste en médecine manuelle, expert dans la prévention, la détection, le diagnostic et le traitement de troubles biomécaniques d’origine neuro-musculo-squelettique.

Que dois-je prévoir ?

L’approche d’un chiropracteur est globale afin de mieux cibler l’origine de la pathologie, il vous sera sûrement demandé vos antécédents médicaux, vos imageries (IRM, radio, écho), la liste des médicaments que vous prenez, votre parcours de soin.

De combien de visites vais-je avoir besoin ?

Ce nombre dépend entièrement de votre motif de consultation et de vos antécédents personnels et médicaux. Cependant en fin de première séance, en plus de votre diagnostic, vous sera donné un pronostic à titre informatif et une approximation du nombre de consultation requise pour votre motif de consultation.

Que dois-je porter comme vêtements pour la consultation ?

Si votre motif de consultation porte exclusivement sur votre cheville ou votre pied, nous ne vous demanderons pas de vous mettre en sous-vêtement, cependant nous vous conseillons vivement dans tous les cas de porter des sous-vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise ou de prendre des sous-vêtement ou un short de change.

Comment puis-je prendre rendez-vous ?

Vous pouvez nous contacter directement par téléphone (+33 5 32 92 02 76). Vous pouvez également prendre rendez-vous en ligne facilement et rapidement auprès de notre partenaire Doctolib®, cette méthode est d’ailleurs celle que nous recommandons.

Est ce que je dois avoir une ordonnance ?

Non, les chiropracteurs sont par nature des praticiens de première intention comme les médecins généralistes, par conséquent ils peuvent recevoir et traiter des patients directement.

Je suis sous traitement médical, puis-je venir consulter un chiropracteur ?

Oui. Cependant, si vous avez déjà consulté votre médecin généraliste ou un médecin spécialiste qui vous a prescrit un traitement médicamenteux, ne l’interrompez pas sans son accord,  nous en parlerons lors de la consultation.

Est-ce que je dois consulter mon médecin généraliste avant d'aller chez le chiropracteur ?

Non, ce n’est pas nécessaire. En effet, le chiropracteur est un praticien de première intention. Son cursus lui permet d’identifier les signes cliniques et les situations qui relèvent de sa compétence et, si nécessaire, de référer le patient vers les spécialistes de médecine adaptée ou le médecin généraliste.

Combien de consultation vont être nécessaire à ma prise en charge ?

Nous ne pouvons pas vous fournir de réponse précise car beaucoup de paramètres doivent être pris en compte. Cependant, nous vous fournirons une estimation à la fin de votre première consultation en fonction des résultats que vous attendez. Le nombre de consultations est susceptible de diminuer ou d’augmenter en fonction de votre réaction au traitement chiropratique, mais  vous serez informé tout au long de votre prise en charge de votre avancée par rapport aux objectifs fixés, cela grâce à un récapitulatif à la fin de chacune de vos séances.

Pourquoi consulter un chiropracteur et dans quels cas ?

Le chiropracteur est spécialiste des troubles neuro-musculo-squelettiques. Il est ainsi à même d’évaluer toutes pathologies rentrant dans le champ biomécanique, c’est à dire toutes atteintes musculaires, articulaires ou dysfonctionnements nerveux. Grâce à une connaissance pointue de l’anatomie et de la physiopathologie (c’est-à-dire du  mécanisme) de toutes les atteintes articulaires, musculaires et nerveuses, il peut traiter directement le problème à son origine en ciblant la cause et non le symptôme.

Pourquoi ça craque lors de certains manipulations ? Est-ce que c'est dangereux ?

Le craquement qui accompagne certaines manipulations, ne correspond pas au frottement de deux os. Ce bruit est tout simplement provoqué par l’éclatement d’une bulle d’air séparant deux surfaces articulaires suite à une modification de pression au sein de la capsule articulaire. Bien qu’étant assez impressionnant pour la plupart des patients, cet “audible” n’est en aucun cas un indicateur d’une bonne ou mauvaise manipulation, la qualité de cette dernière résidant principalement dans la vitesse et la ligne de direction (= sens dans lequel l’articulation est manipulée), ainsi que dans la juste proportion entre force et amplitude.